Aller au menu principal

Criminologues : Création d'un nouvel ordre professionnel au Québec

La ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de l'application des lois professionnelles, Mme Stéphanie Vallée, est heureuse d'annoncer la création de l'Ordre professionnel des criminologues du Québec.

QUÉBEC, le 22 juill. 2015 /CNW Telbec/ - La ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de l'application des lois professionnelles, Mme Stéphanie Vallée, est heureuse d'annoncer la création de l'Ordre professionnel des criminologues du Québec.

« Ce nouvel ordre assurera aux Québécois et aux Québécoises qui reçoivent les services de criminologues de bénéficier des garanties de compétence, d'intégrité et de responsabilité professionnelle qu'offre le système professionnel. Dorénavant, seuls les membres de l'Ordre professionnel des criminologues du Québec pourront exercer les activités qui leur sont réservées et utiliser le titre de « criminologue » qui leur est réservé par lettres patentes délivrées par le gouvernement », a déclaré la ministre Vallée.

Pour le président de l'Office des professions du Québec, M. Jean Paul Dutrisac, l'encadrement professionnel des criminologues est un gain important pour la protection du public. « La constitution de l'Ordre professionnel des criminologues oblige ses membres à se soumettre aux exigences de formation initiale et continue, à des règles déontologiques, à l'inspection professionnelle ainsi qu'aux mécanismes disciplinaires assurant la protection du public. »

Globalement, les criminologues peuvent évaluer les facteurs criminogènes et le comportement délictueux d'une personne ainsi que les effets d'un acte criminel sur la victime; déterminer un plan d'intervention et en assurer la mise en œuvre; et soutenir et rétablir les capacités sociales de la personne contrevenante et de la victime. De plus, en vue d'assurer la protection du public, le gouvernement a réservé aux seuls membres de l'Ordre certaines activités professionnelles à haut risque de préjudice pour le public, relativement au champ d'exercice professionnel.

Le système professionnel du Québec compte maintenant 46 ordres professionnels qui encadrent 54 professions et 378 000 membres. La mission principale d'un ordre est de protéger le public, soit toutes les personnes qui utilisent des services professionnels dans les différentes sphères d'activité réglementées.

CommuniquéCe lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre de l'Ordre professionnel des criminologues du Québec

  Communiqué de la ministre (145 Ko) (aux fins d'impression)

Ajouter aux favorisPublier sur twitterpartager sur del.icio.usAjouter aux favoris sur google.comPartager sur facebook.com

Sujet : Formation continue

SAVIEZ-VOUS que plusieurs ordres professionnels imposent une formation continue obligatoire à leurs membres, par le biais d’une réglementation?

Cette réglementation est justifiée par l’évolution rapide et constante des connaissances nécessaires pour l’exercice d’une profession.

Les activités de formation continue obligatoire ont pour but de permettre aux membres d’acquérir, de maintenir, de mettre à jour, d’améliorer et d’approfondir les connaissances, les habiletés et les attitudes liées à l’exercice de leurs activités professionnelles.

Le maintien des compétences et la mise à jour des connaissances contribuent directement au volet prévention de la mission de protection du public confiée aux ordres professionnels dont un des rôles et responsabilités est de contrôler la compétence de ses membres.

En date du 1er mai 2012, la moitié des ordres professionnels ont adopté un règlement sur la formation continue obligatoire.

NOUS JOINDRE

800, place D'Youville, 10e étage

Québec (Québec) G1R 5Z3

Gouvernement du Québec, 2020
© Gouvernement du Québec, 2020